• tuvasbien-mag.fr

Énergétique Chinoise. Edouard Poinson


L’art de soigner chinois a acquis ses lettres de noblesse sur la base d’une expérience pratique de plus de 2.500 ans, et donc, auprès de très nombreux patients.


L’art de soigner chinois est reconnu par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme une pratique thérapeutique efficace appartenant aux trois grandes médecines traditionnelles savantes, dont celle du monde méditerranéen (galénisme) et celle de l'Inde (ayurveda).


L’art de soigner chinois ne vise pas à soigner une pathologie ; il vise à soigner un patient, et ce, en s’intéressant au(x) déséquilibre(s) énergétique(s) dont il est l’objet.


Le praticien obtient les informations de ce(s) déséquilibre(s) en procédant à la prise du pouls (selon la méthode chinoise), à l’examen de la langue (forme, couleur, enduit), à l’observation du teint et au travers de questions précises posées au patient.

La synthèse des informations ainsi acquises permet de déterminer le(s) déséquilibre(s) énergétique(s) du patient, appelé(s) « syndrome », lequel sera régulé grâce aux outils de l’art de soigner chinois, à savoir : le tuina, la diététique, les ventouses, la digitopuncture, l’acupuncture, la pharmacopée, des exercices corporels.

Aucun « art de soigner » ne pouvant prétendre à l’efficacité totale et / ou systématique, il s’en suit que tous les arts de soigner sont nécessairement complémentaires, raison pour laquelle, je considère comme naturel d’œuvrer en collaboration avec les médecins, et ce, dans l’intérêt bien compris de la santé du patient.

C’est pour cette raison qu’Hippocrate énonçait que « il ne faut pas rougir d’emprunter au peuple, ce qui peut servir l’art de soigner ».

J’ai, pour ma part, suivi une formation sur quatre années auprès de l’Institut de médecine traditionnelle chinoise, école créée par René Vinai certifié professeur d’acupuncture et moxibustion par l’hôpital de médecine traditionnelle de Pékin et nommé maître de conférence au stage d’acupuncture et moxibustion de Pékin.


Depuis ma certification en 2007 approuvée et certifiée par l’université de médecine traditionnelle chinoise de Shanghai et par l’hôpital central de médecine traditionnelle chinoise de Pékin, j’ai suivi de nombreuses formations assurées par Philippe Sionneau, le Professeur Éric Marié (rares occidentaux à avoir obtenu le diplôme chinois de médecin) et le docteur Nadia Volf.


Sur la base de l’enseignement reçu de ces personnalités mondialement reconnues, je pratique cet « art de soigner » au 6 rue Gilles Personnier de Roberval à Niort (le cabinet sera exceptionnellement fermé la première quinzaine de juin).

Edouard Poinson

Zhen Jiu (acupuncture & moxibustion) 06.14.70.10.09

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout