• tuvasbien-mag.fr

Le Marché de Niort



Le Marché de Niort

Auteur: Christelle Chassagne

Adjointe au Maire

Présidente du Comité

Régional de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine



Les marchés sont des lieux de mémoire, le théâtre d’événements souvent significatifs dans l’histoire de la cité.

Notre marché de Niort ne fait pas exception à la règle même si au Moyen-âge, la première Halle de Niort s’élevait sur l’actuelle rue Victor Hugo.

En 1354, on racontait alors que l’on y trouvait la plus belle cohue du Royaume de France. Il faut imaginer qu’à l’époque ces halles étaient éclairées à la chandelle, ce qui déclenchait alors de nombreux incendies...

Quand la ville s’agrandit, pour faciliter la circulation on va détruite cette première Halle en 1793, pour en construire une deuxième en 1803. Édifice à nouveau détruit en 1863, suite à l’effondrement partiel du toit.

Ainsi la troisième Halle de Niort sera donc celle que nous connaissons aujourd'hui, avec sa partie basse historiquement dédiée aux grains, on parle alors des "deux halles ».

Ces Halles sont construites comme une église avec une nef centrale et ses bas-côtés, elles s’appuient sur deux rangées de 20 colonnes à l’intérieur et 80 sur le pourtour (petite particularité, ces colonnes sont creuses pour récupérer l’eau de pluie).

C’est Simon Durand qui sera l'architecte à la manœuvre de la réalisation de ce lieu emblématique de la ville. Il est diplômé des beaux-arts et manufactures de Paris, inspiré par les grands architectes de l’époque comme Baltard et Labrousse.

Les Halles seront construites sous le mandat d’Alfred Monnet Maire de Niort et seront achevées en 1871.

Au cœur de la ville et à deux pas du Donjon, les Halles et le parvis du marché sont aujourd’hui encore le rendez-vous incontournable des Niortais et des touristes de passage.

Aller au marché, c’est bon pour la santé, l’occasion de sortir de chez soi, et même de retrouver quelques amis pour un moment convivial.

Il n’y a pas plus agréable que ce petit rituel dont les Français raffolent. Rien de mieux pour découvrir la culture locale, la gastronomie de la région.

Haut lieu de résistance contre la consommation de masse, les petits marchés locaux sont autant de lieux où survit le terroir.

Le marché, c’est aussi son ambiance et l’odeur des étals. Il y a le bruit, enfin la sonorité toute particulière des allées. On parle fort, on crie, on rit haut et fort.

On se précipite pour faire la queue avant que la vitrine du boucher ne se vide, on surveille de près le dernier fraisier qui nous fait traverser la ville à grands pas.

Quand vient la saison on attend de pied ferme le vendeur d’escargots, et si par malheur il n’y a plus un seul boudin de canard, alors pour se réconforter c’est au comptoir que l’on prend son petit verre de blanc.

Ahhh le marché, pas étonnant que l'on finisse par voter pour choisir celui qui nous fait le plus vibrer. En effet, élu plus beau marché de Poitou-Charentes, le 15 avril dernier, les Halles de Niort sont en lice pour le titre de plus beau marché de France. Les votes sont ouverts jusqu’au 22 juin prochain !

Si aujourd’hui une "petite mise en beauté", et une modernisation des usages sont étudiées pour répondre aux attentes du plus grand nombre, l’an passé nous avons fêté les 150 ans de cette «grande dame» sur qui le temps semble parfois glisser.

Le matin on achète local, et parfois, le soir on y prend également « l’apéro » (Les apéros du mardi)

Concerts, Danse, Cinéma, Spectacle Vivant, le cœur de la ville ne cesse de battre la chamade.

Cet été, pour la première fois, le Festival du Cirque organisé par la ville de Niort, prendra place aux pieds des Halles, avec l’incroyable Donjon en fond de scène…

Rendez-vous donc du 26 au 30 juillet prochain pour de nouveaux rendez-vous d’été.


Toutes les informations seront disponibles sur le site www.vivre-a-niort.com


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout